Témoignage de Robert Nahuet

Il y a quelques mois, Carol Couture me demandait, ainsi qu’à bon nombre de collègues, de rédiger un court texte sur mon implication professionnelle au sein de l’AAQ; je ne pouvais lui refuser…

D’entrée de jeu, j’ai tenté de me rappeler l’année où je suis devenu membre de l’Association, mais surtout à partir de quel moment j’ai commencé à m’impliquer à être de bénévole au sein de divers comités, puis finalement comme vice-président et président de l’AAQ. Puis, en y repensant bien, j’ai décliné cette tendance à remonter « trop loin » dans le passé. Je mentionnerai seulement qu’à ce moment, l’AAQ n’avait pas encore pignon sur la cité universitaire à Québec (Université Laval) au pavillon Casault. Bref, c’est dire que les années ont vite passé…

Je veux surtout mettre à l’avant-scène ce que l’Association représente comme réseau et moyen de reconnaissance professionnelle pour tout archiviste francophone, mais également la collégialité, le désir de faire avancer les choses et la satisfaction du devoir accompli qui animent l’AAQ, ses bénévoles et ses membres. Cela est d’autant plus évident lorsqu’il s’agit de projets qui connaissent une notoriété qui dépasse les limites territoriales du Québec ou du Canada. Je pense notamment à la célèbre Déclaration (québécoise) sur les archives, dont notre collègue et travailleur acharné Denys Chouinard fut l’un des principaux artisans, mais non le seul. Fruit des réflexions de l’AAQ et d’autres organismes oeuvrant dans le domaine au milieu des années 2000, cette Déclaration connaitra une diffusion internationale sans précédent auprès des divers organismes ou instances reliés au domaine des archives et de la culture en général. Il y a bon nombre d’autres travaux dont nous pouvons également être fiers.

Sous l’angle de l’implication professionnelle et du développement d’un réseau, les divers comités de l’AAQ constituent un lieu d’apprentissage et de socialisation professionnelle pour tout archiviste, jeune ou expérimenté. Qu’il s’agisse de faire ses premières armes ou de faire profiter l’Association de notre expérience et de notre leadership, les différentes instances de l’AAQ représentent un lieu et un moyen de réalisation professionnelle et personnelle, tant par les projets à accomplir que par les personnes impliquées dans de tels projets. C’est pourquoi je ne peux que recommander au plus grand nombre de participer à de pareilles activités tellement enrichissantes.

Longue vie à l’AAQ et au moins un autre cinquantième à venir !

Robert Nahuet