Témoignage de Brigitte Pollock
Présidente 2010-2011

L’Association des archivistes du Québec a été partie intégrante d’une bonne partie de ma vie.  Le tout a débuté à ma première session, j’étais étudiante à l’Université de Montréal, en 1993 ou 1994, au certificat en archivistique. À l’époque, lorsque l’on devenait membre, on avait accès à un vaste éventail de livres presque gratuitement. Je me suis donc inscrite comme membre étudiante à l’AAQ, sans savoir que cette association ferait partie intégrante de ma vie pour prêt de 20 ans.

Dès ma deuxième année à l’AAQ, assistant à une assemblée annuelle de la région de Montréal, on m’a proposé de faire partie du comité de la région. Naïve comme j’étais, j’ai été élue sans savoir dans quoi je m’embarquais ! Mais je n’ai point regretté ! J’ai fait la connaissance de Marc Lacasse, Yves Lapointe et Germain Bonneau, les premiers archivistes avec qui j’ai travaillé sur le comité de la région de Montréal, tous des archivistes que je respecte et avec qui j’ai gardé contact.  Je garde de très bons souvenirs.

Par ma participation aux rencontres et aux formations de l’AAQ, j’ai rencontré des gens qui ont élargi mon réseau de contacts, et de ce fait, de bouche à oreille, ma carrière archivistique a débuté. J’ai obtenu un emploi permanent comme archiviste dans la région de l’Outaouais en novembre 1997 et je suis devenue membre de l’AAQ, région ouest.

Une nouvelle région, un nouveau départ, je n’ai pas hésité de faire à nouveau de nouvelles rencontres.  Et sept mois plus tard, j’étais nommée directrice régionale de la région ouest.  Ce rôle me permettait également deux ans plus tard de faire partie du conseil d’administration de l’AAQ, et ce, pendant plusieurs années.

Tous ces nouveaux défis m’ont fait apprendre le fonctionnement d’organismes à but non lucratif et d’y trouver une passion qui changera ma carrière, plus tard.

Ayant toujours travaillé seule dans un centre d’archives, l’AAQ m’a permis de rencontrer d’autres archivistes et anciens enseignants comme Dominique Maurel, Michel Lévesque, Diane Baillargeon et Louise Gagnon-Arguin. Ils sont devenus pour moi un réseau essentiel de ressources à mes débuts et tout au long de ma carrière.

Ma présidence à l’AAQ m’a amené à voyager à Oslo en Norvège dans le cadre de la CITRA. Ce fut une expérience mémorable qui encore là, m’a permis de rencontrer des gens de partout dans le monde qui avait tous une même passion à partager et une même curiosité de connaître ce qui se faisait ailleurs.
Mon cheminement comme membre siégeant au CA de L’AAQ, d’avoir été bénévoles à l’AAQ, été élue directrice du comité régionale et d’avoir eu le privilège d’organiser trois congrès en 14 ans, m’a permis de développer mes compétences en leadership, en gestion d’événements et de me trouver une passion pour l’administration.

Plus de 20 ans de bénévolat au sein de l’AAQ, ça développe une passion !

Brigitte Pollock