Témoignage de l’équipe du Congrès 2014

Il était une fois trois mousquetaires, oups quatre mousquetaires !

On dit toujours les «Trois mousquetaires», mais en fait, ils étaient quatre vu que D’Artagnan s’est joint au groupe. C’est sous cet angle que nous vous témoignons de notre expérience à organiser un congrès digne des attentes de notre association ! D’entrée de jeu, nous reprenons le thème du congrès 2014 – Archiviste+ : connecter, collaborer, valoriser, pour vous parler de notre expérience.

WOW ! Que ce thème du 43e congrès fut pour nous une source d’inspiration tout au long de l’organisation ! C’est le petit + qui nous a donné l’énergie dont nous avions besoin pour livrer la marchandise, qui nous osons espérer, a été à la hauteur de vos espérances. En ce cinquantenaire, un gros merci à l’AAQ de nous avoir fait confiance et de nous avoir permis de vivre cette expérience de congrès qui s’est tenu pour la première fois sur le territoire de Laval.

Comme D’Artagnan et les trois mousquetaires, nous avons uni nos forces en tant que responsables au sein du Comité organisateur. Nous nous présentons : Linda Beaupré (à la présidence), Isabelle Dion (à la programmation), Nicolas Larivée (à la logistique) et Darquise Rheault (aux communications). Autour de ce noyau qu’est le comité organisateur, nous avons su dès le départ qu’il est + que nécessaire de savoir s’entourer de collaborateurs au sein de chaque comité et même d’une armée de bénévoles. Tous pour un, et un pour tous !

Permettez-nous de vous résumer notre expérience en nous inspirant, pour une dernière fois, du thème de ce congrès…

Archiviste + : « Oui, nous sommes des archivistes, mais nous sommes bien + encore ». Ces quelques mots prononcés au dévoilement du thème se sont avérés précurseurs de ce que tous les membres du comité organisateur allaient devenir pendant plus d’une année, soit multidisciplinaires… En effet, il a fallu utiliser nos compétences en gestion, achat et comptabilité, graphisme et même… en bricolage ! Hé oui, c’est un + de savoir emballer les cadeaux remis aux congressistes ou même d’apporter certains ajustements de dernière minute sur des affiches sur le site du congrès ! Mais il y a +, ce congrès a été placé dès le début sous le signe de l’imagination et de la créativité. Il y en a eu des idées folles…mais croyez-le ou non, plusieurs se sont réalisées. Par exemple, nous avons découvert que certains archivistes avaient des talents de chanteurs grâce au band « Les semi-actifs » ! Et de constater l’effet d’engouement sur la communauté archivistique par le fait que tous les congressistes se sont vêtus de noir et blanc lors du banquet « N&B », c’était beau à voir !

Connecter : Lors de cette belle aventure, ce fut aussi une belle opportunité de connecter avec des collègues du milieu archivistique et de les connaître un peu plus personnellement. Ces souvenirs resteront longtemps gravés dans nos mémoires. Que ce soit avec les membres du Comité organisateur du congrès ou les membres de l’AAQ (CA ou direction), ce fut impressionnant de voir qu’un groupe de personnes puisse s’unir pour l’atteinte d’un même objectif et connecte entre eux pour s’assurer que tout s’emboite parfaitement pour le jour J. Un + aussi de connecter avec le réseau professionnel et personnel de tout un chacun pour dénicher les conférenciers, dont ceux d’ouverture (Marcel Sabourin) et de clôture (Jasmin Bergeron), mais aussi pour s’adjoindre des partenaires.

Collaborer : Ce terme résume à lui seul comment nous avons pu organiser ce congrès tel que vous l’avez vu. Tout d’abord, ce fut un + d’obtenir la collaboration de l’administration de la Ville de Laval, la ville hôte, et d’en faire un projet collaboratif avec plusieurs collègues de diverses unités : Communications, Environnement, Greffe, Systèmes et technologies, Transports, Urbanisme. Encore +, nous avons eu la chance d’avoir d’excellents collaborateurs au sein de chaque comité mais aussi tout au long des rencontres, nous nous assurions que chaque responsable de comité soit bien informé de ce qui se faisait dans les autres comités. Le mot d’ordre : il faut collaborer… pas de vase clos ! Enfin, collaborer étroitement avec la direction ou le conseil d’administration de l’AAQ tout au long de l’organisation du congrès s’est avéré primordial et nous dirions même +, cela a été la clé du succès !

Valoriser : On ne se cache pas que ce projet a été très enrichissant et valorisant personnellement pour chacun d’entre nous. Il nous a permis d’être + que des archivistes et de nous définir autrement. En fait, nous pensons humblement que ce thème du congrès a remporté le pari de donner + de valeur à notre profession en nous définissant chacun comme un Archiviste+.

En conclusion, nous espérons par ce témoignage, vous avoir donné le goût de vous impliquer non seulement dans l’organisation d’un futur congrès, mais aussi au sein de VOTRE association. Pour notre part, nul besoin de vous souligner que nos efforts ont été récompensés par votre participation nombreuse au congrès de Laval. Nous vous décernons à tous, collègues archivistes, la note A+.

Signé par : Les « mousquetaires » Linda Beaupré, Isabelle Dion, Nicolas Larivée, Darquise Rheault